FRESNE LE PLAN

Histoire et patrimoine

La commune est citée depuis l’an 1040 sous le nom de « Fraisne »

La terre de Fresne appartenait  à l’Abbaye de St Amand de Rouen ; les religieuses en avaient reçu les terres  en deux parties. Une première partie donnée par une veuve en 1050 et le reste par Jean d’Avranches archevêque de Rouen, vers 1075.

En 1216, on la retrouve sous le nom latin de « Fraxinis l’Esperlanc » puis vers 1414 « Fraxinae l’Espelan »: Fraxinae, le Frêne,  l’Espelan, le plan ou le plateau. Mais on ne peut pas s’interdire de penser qu’il fut le nom d’un ancien seigneur qui la possédait.

On trouve trace d’une école dépendant de l’archevêché de Rouen depuis 1414

 

Eglise St Pierre et St Paul

La partie la plus ancienne date du XIIème siècle. Ce sont les contreforts de pierre sur lesquels s’appuie le clocher.

La nef et le chœur on été reconstruits au XVIIIème siècle, entre 1760 et 1780.

La sacristie jugée trop petite et menaçant de ruine est reconstruite et agrandie sur le même emplacement  en 1892, par Morand, entrepreneur à Bois d’Ennebourg.

En 1907, une partie de la maçonnerie du porche, provoque la fragilité de la nef et l’affaissement de la couverture. Le projet d’un architecte de Rouen, Constant Martin, ne sera pas suivi faute de moyens financiers, le porche disparaîtra, mais l’église sera consolidée. 

Dans les années 1995 à 2005, les vitraux et les façades seront restaurés.

Une inscription Gothique à l’intérieur de l’église, cachée derrière une statue en bois blanchi de St Amboise, relate la consécration de l’église en 1498.

Dans le cimetière, une croix repose sur un emmarchement.

Cette croix est sculptée des deux côtés : à l’Ouest : la Passion du Christ, à l’Est, le Christ Sauveur portant dans ses bras un enfant symbolisant l’humanité rachetée.

Les trois axes de la croix se terminent par un décor en pomme de pin.     

  

Le Manoir du Fresnay

Datant de la première moitié du XVIIIème siècle, il fut tour à tour la propriété de François de Rougeville, écuyer, auditeur de la cour des comptes, membre de l’Académie Royale des Sciences et Belles-Lettres et Arts, puis de son fils, François Pierre de Rougeville, Mousquetaire du roi.

Plus tard, celle d’un fabricant couverturier de Darnétal (1766) Michel Saint Evron, puis d’un agriculteur en 1803, François Laurent Gendron, devenu Maire de Fresne le Plan en 1844.

Depuis lors, le manoir changera régulièrement de propriétaire.

 

 

 

La commune recèle aussi quelques maisons de maître, vieilles granges, fours à pain, pigeonniers que les promeneurs peuvent apercevoir dans des propriétés privées. 

Vos services pratiques

La news de Fresne

Agenda
Aucun événement
Nb de visiteurs
01746631